Instagram
[instagram-feed] Follow us on Instagram

MICRONUTRITION

 

Une prise en charge Nutritionnelle peut s’avérer évidemment indispensable en situation de déséquilibre pondéral, mais également pour répondre à des symptômes tels que la fatigue, les troubles du sommeil, les problèmes digestifs, une vulnérabilité au stress ou encore pour répondre à des troubles comme ceux liés à la ménaupose.

Avant tout, un bilan alimentaire, micronutritionnel et biologique vous sera proposez afin de faire le point sur votre statut nutritionnel et votre état général.

Quelle que soit la demande qui aura motivé la consultation, la prise en charge sera globale et tiendra compte des carences, déséquilibres ou symptômes mis en évidence par le bilan. En effet, chacun de ces éléments étant étroitement liés les uns aux autres, en négliger certains pourrait compromettre la bonne conduite de la prise en charge ainsi que la pérennité des résultats obtenus.

En cas de surcharge pondérale, il est possible, sous certaines conditions de recourir à une Diète Hyperprotéinée. C’est un outil médical qui doit être utilisé en que tel, avec parcimonie et qui ne dispense en aucun cas d’une adaptation alimentaire de long terme.

Habituellement, un rééquilibrage alimentaire, tenant compte de vos particularités métaboliques et un accompagnement micronutritionnel répondront parfaitement à vos attentes.

TRAITEMENT DE L’ HYPERHIDROSE

 

 

L’HYPERHIDROSE EST UNE PRODUCTION EXCESSIVE DE SUEUR

La sueur est fabriquée par des annexes de la peau (glandes eccrines et apocrines). Sa sécrétion est sous la dépendance du système nerveux sympathique, et régulée par l’hypothalamus. La transpiration est une réponse normale à l’augmentation de la température du corps (chaleur, exercice physique, fièvre) et à l’émotion.

 


 

SYNONYMES À CONNAÎTRE !

Toxine botulique de type A, toxine botulinique de type A, onabotulinumtoxine A, Botox® (laboratoire Allergan), Vistabel® (laboratoire Allergan), Dysport® (laboratoire Ipsen pharma), Azzalure (laboratoire Galderma International) Bocouture® (laboratoire Mertz).

 


 

QUELLES SONT LES CAUSES DE L’HYPERHIDROSE ?

On distingue les hyperhidroses primitives ou essentielles (sans cause reconnue) des hyperhidroses secondaires à des maladies. La plupart des hyperhidroses localisées des aisselles, des mains ou des pieds sont essentielles. En cas d’hyperhidrose généralisée ou d’hyperhidrose localisée inhabituelle, il est indispensable de consulter un médecin pour en rechercher la cause, surtout si la transpiration excessive est de survenue récente.

 


 

TRAITEMENT DE L’HYPERHIDROSE PAR TOXINE BOTULIQUE

Le Botox ®est le nom commercial de la toxine botulinique de type A (onabotulinumtoxine A) produite par le Laboratoire Allergan. On parle souvent de Botox au lieu d’utiliser le terme de toxine botulinique de type A, comme certains utilisent le mot frigidaire pour désigner un réfrigérateur. Il s’agit donc d’un abus de langage. Dans un souci de simplification, nous utilisons dans cette fiche le terme Botox plutôt que toxine botulique de type A. En dehors du Vistabel® Allergan, d’autres toxines botuliniques A ont été commercialisées pour le traitement des rides – Azzalure® (Galderma), Bocouture® (Merz).

La toxine botulique (Botox) est un traitement rapide, sans danger et très efficace des hyperhidroses axillaires qui ne répondent pas au chlorure d’aluminium. L’intérêt de la toxine botulique de type A dans le traitement de la transpiration excessive a été évoqué dès 1994. Aujourd’hui, les revues scientifiques confirment son intérêt.

Ce traitement par toxine botulique (Botox) est contre-indiqué chez les patients qui présentent une myasthénie, une sclérose latérale amyotrophique, qui prennent certains antibiotiques (aminosides), et chez les femmes enceintes ou qui allaitent.

Ce traitement par toxine botulique est surtout intéressant pour les hyperhidroses des aisselles.

 


 

COMMENT SE DÉROULE LE TRAITEMENT ?

La toxine botulique de type A est un traitement rapide, sans danger et très efficace des hyperhidroses axillaires qui ne répondent pas au chlorure d’aluminium. L’intérêt de la toxine botulique de type A dans le traitement de la transpiration excessive a été évoqué dès 1994. Aujourd’hui, les revues scientifiques confirment son intérêt.

Le médecin injecte des petits bolus d’une solution de toxine botulique sur toute la zone concernée qui a été préalablement quadrillée. Le médecin réalise en général plus d’une dizaine d’injections par aisselle. Ces injections sont peu douloureuses car l’aiguille est extrêmement fine et la piqûre très superficielle. Les patients sensibles peuvent bénéficier d’une anesthésie locale par crème EMLA.

L’effet se fait sentir deux jours après les injections et augmente pour atteindre son maximum après un mois.

 


 

QUELLE EST LA DURÉE D’UN TRAITEMENT PAR TOXINE BOTULIQUE (OU NOM COMMERCIAL BOTOX®) ?

La durée d’action varie en fonction de chaque patient, mais est en moyenne de 6 à 8 mois en ce qui concerne le traitement de l’hyperhidrose. Les injections doivent être répétées à intervalle régulier car il s’agit seulement d’un traitement suspensif et non curatif.

 


 

QUELLES SONT LES AUTRES INDICATIONS DU TRAITEMENT PAR LA TOXINE BOTULIQUE (OU NOM COMMERCIAL BOTOX®) ?

Les rides d’expression sont provoquées par la contraction des muscles. Les meilleures indications sont les rides du lion (rides du froncement, rides verticales, inter-sourcilières ou glabellaires) situées entre les deux yeux, les rides du front et celles de la patte d’oie au coin des yeux. Parfois utilisée également dans la prise en charge des plis d’amertume.

 


 

PRISE EN CHARGE DE L’ASSURANCE MALADIE

A partir de 350 euros selon les zones et les indications.

Aucun remboursement ne sera possible auprès de la CNS et aucun arrêt de travail ne pourra être accordé pour cet acte de confort.

17, Rue Jean Pierre Sauvage
L-2514 Luxembourg

(+352) 26 43 11 65